Chercher un vol ?

MON AEROPORT
  • Fermer

  • position PARIS ORLY



    Avant de prendre un vol low cost : préparer son départ !

    QuelleCompagnie.com | Gil Da Silva | Mis en ligne le 22 mars 2009
    vols low cost | Enregistrement à l'aéroport de Paris Beauvais. © B.B
    Enregistrement à l'aéroport de Paris Beauvais. © B.B

    Mis à jour le 20 août 2010.

    Les compagnies low cost sont certes avantageuses financièrement, il convient cependant de ne pas se laisser surprendre par certaines pratiques.
    Voici quelques rappels avant de vous rendre à l'aéroport.

    Bagages : le juste poids

    Hausse du prix du pétrole oblige, les compagnies low cost (tout comme les compagnies traditionnelles) deviennent extrêmement scrupuleuses sur le poids des bagages. Le plus souvent, 15 kg de bagages sont autorisés en soute. Or, si vous avez le malheur de dépasser ce chiffre fatidique, les surcoûts peuvent être exorbitants : BmiBaby facture 15 € par kilo supplémentaire par personne et par vol ! Il convient donc de bien peser ses bagages avant de partir.
    Avez-vous bien coché l'option "bagage en soute" et prépayé ce(s) bagages(s) comme le proposent certains sites ? Si ce n'est pas le cas, cet enregistrement à l'aéroport fera presque toujours l'objet d'un surcoût. Attention également : si vous voyagez à deux, l'excédent de poids de la valise de l'un des passagers ne pourra pas forcément "compensé" par l'autre valise, non excédentaire. On parle "d'addition de franchise" interdite ou autorisée. La plupart des compagnies n'autorise pas de franchise de bagage pour les enfants en bas âge (moins de 2 ans).
    Enfin, sachez que la plupart des compagnies n'accepteront pas plus de 32 kg de bagages par passager, ou alors sous réserve de place en soute.

    Bagages : la juste taille

    Il convient également de veiller aux dimensions des bagages en cabine. Si les compagnies traditionnelles étaient assez tolérantes, les compagnies low cost bousculent quelque peu les conventions. Votre bagage doit ainsi tenir strictement dans le gabarit présent au comptoir d'enregistrement. S'il ne rentre pas dans la structure en métal, certaines compagnies n'hésiteront pas à vous demander de l'enregistrer en soute, et de vous acquitter des frais correspondants.
    Evidemment, chaque compagnie a ses propres règles et les gabarits ne sont pas de taille standard. Si la taille 55cm X 40cm X 20cm est la plus commune, nous avons recensé 10 gabarits différents pour les compagnies recensées sur ce site. D'autres exigent que la somme des trois dimensions soit inférieure à une taille donnée (110 ou 115 cm).
    Beaucoup de voyageurs possédant une valise qu'ils pensaient standard se font piéger. N'hésitez donc pas à mesurer votre bagage à main avant de partir. C'est une des nouvelles contraintes auxquelles les voyageurs des compagnies low cost doivent maintenant s'habituer. Pour y voir plus clair concernant ces pratiques, consultez la carte d'identité de la compagnie concernée.

    Ponctualité : attention au terminal d'embarquement

    De plus en plus d'aéroports proposent des terminaux spécifiques, spécialement dédiés aux compagnies low cost. Or, certains de ces terminaux, comme le Terminal 3 à l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle (CDG), sont parfois excentrés et nécessitent plus de temps pour y accéder. Il faut donc veiller à être ponctuel. De plus, rotation importante des avions oblige, les compagnies low cost sont souvent très à cheval sur la ponctualité. Et il n'est pas rare qu'un passager se voie refuser l'embarquement  pour quelques minutes de retard seulement.

    Cas de PARIS BEAUVAIS : cet aéroport secondaire, où opèrent les compagnies Ryanair, WizzAir et Blue Air, est particulièrement excentré de Paris. Pour atteindre Beauvais en voiture, situé dans l'Oise, à 80 km de Paris, il est donc recommandé de partir suffisamment tôt. Les navettes mises en place par l'aéroport, partent d'ailleurs 3 heures 15 avant l'heure de chaque vol. Ces navettes partent de la porte Maillot, coûtent 13 € l'aller, et relient l'aéroport de Beauvais en 1h15 environ http://tickets.aeroportbeauvais.com (mise à jour novembre 2008)

    Préparer le ravitaillement

    Enfin, on ne le dira jamais assez, la plupart des compagnies low cost ne proposent pas de repas gratuits à bord. La restauration étant sommaire et relativement coûteuse,  il peut être souhaitable de préparer sa propre collation. Impossible en revanche de prévoir de quoi se désaltérer : il est toujours impossible d'introduire dans le terminal d'embarquement plus de 100 ml de liquide. Il faudra donc soit en acheter à l'intérieur du terminal, soit à bord. Mais cela peut être cher, comme l'indiquent nos relevés.

    X En poursuivant la navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et publicitaires. Certaines données sont communiquées à des tiers. En savoir plus